Qui suis-je ?

Je me le suis demandé tellement de fois, je me suis perdue tellement de fois. Même que parfois je n’ai plus voulu vivre, vous savez quand cela fait trop mal de se sentir si décentrée.

De pas savoir ce qui m’arrive, car on m’a jamais expliqué que je pouvais ressentir des émotions vous savez ces petites choses que nous ressentons, qui ne sont pas nous mais qui sont là pour nous souffler des choses.

Alors j’ai appris à écouter, j’apprends encore et toujours, c’est cela la vie pour moi, une grande école.

Qui suis-je ? Parfois je ne sais pas ou plus vraiment ! Parfois tout est clair, je me sens juste vie, énergie qui anime le tout, reliée à toute la vie sur terre dans l’univers. Qu’est-ce que je me sens bien quand je suis dans ces vibrations je suis totalement expansée!

Et parfois, je me sens juste moi dans l’identification à la matière ce qui peut m’oppresser, m’isoler, me rendre toute petite, alors que derrière se cache la force de la vie.

J’ai appris par mes expériences, que ces moments passent, qu’il est mieux de ne pas si attarder mais parfois cela dure 3 jours, cela a même pu durer des mois, il suffit des les accueillir de les conscientiser afin de pouvoir faire circuler ce qui se passe.

Tous ces moments sont plus faciles à vivre seule, mais la vie est faite pour partager alors parfois cela rend triste les gens qui nous aiment de nous voir comme cela, et moi aussi cela me rend triste de voir quelqu’un que j’aime triste ou en colère, mais c’est qu’on est en train de cheminer.

La vie est faite d’information, nous ne devons pas nous identifier à l’information.

Le truc c’est qu’on a tous reçu des « programme » des « conditionnements » et il est temps d’enlever tout cela pour retrouver Sa nature profonde.

Perso j’avais le programme, tu dois souffrir pour apprendre, ça doit faire mal, cela te rendra plus forte, certes avec tout ce que j’ai traversé j’ai acquéri de la force, car si je vous raconte qu’une partie cela est très lourd. Mais peut-être vous ne voulez pas écouter cela et c’est votre droit. Je suis pas ici pour vous raconter cela en tout cas pas dans ce texte.

J’aimerais juste que l’on voit les programmes dont on a plus besoin, comme celui d’être fidèle, ici je parle pas de fidélité sexuelle, mais bel et bien du fait de faire plaisir à l’autre. Car pour moi, cela m’a pris du temps de faire toutes ces différences, et si la clé était simplement la communication de ce que nous ressentons, ce dont nous avons besoin.

Aujourd’hui, j’en suis persuadée, nous avons tous un impact sur notre environnement et les personnes qui nous entourent, et si on exprime pas ce que nous vivons, nous ressentons, l’autre saisit un petit quelque chose et cela le perturbe surtout si c’est un être sensible, et nous le sommes tous sensibles.

En tant qu’être humain en devenir, oui je dis cela car je ne nous trouve pas encore très humain…Parfois même je pense que les animaux sont plus humains….

Il est temps d’apprendre que nous sommes là pour nous entraider, que nous avons toutes et tous des qualités différentes, et nous pouvons partager nos points de vue. Tout en acceptant celui de l’autre sans y adhérer. Cela, j’avoue m’a pris du temps, surtout de là où je viens, car je viens d’une famille où une personne le Père a raison sur tout et les autres suivent, vous savez ce modèle d’un Dieu unique, alors que nous sommes tous notre Dieu ou Déesse.

Oui nous sommes tous responsables de nous même, et plus nous serons compatissants envers nous, plus nous nous aimerons plus nous serons libres dans nos relations et donc dans l’amour que nous portons aux autres.

Le centre, c’est moi ! Oui le centre de ma vie c’est moi ! Mes envies, mes désirs, mes aspirations, mes joies, aussi mes tristesses, mes colères, tout cela c’est moi, c’est qui je suis.

Ni trop grande, ni trop petite, ni trop ci ni trop cela. Juste Moi, qu’est-ce que ça fait du bien de savoir cela.

Et moi qui croyait qu’il fallait que je me contrôle sans arrêt, incroyable cette pression, à la longue ça tue, ça tue notre essence, ce que nous sommes au plus profond de soi. Évidemment, je me suis posée la question, mais si je m’accepte comme je suis, je ne vais pas grandir, au contraire la croissance se ferait plus vite sûrement, et surtout dans un environnement confiant et en sécurité.

En paix surtout, car pas de pression, comprendre que nous sommes tous ici sur terre pour apprendre, sinon on serait pas là non ? On aurait déjà tout compris et donc plus d’expériences. Mais là pour moi, il est temps de faire venir l’ère d’or de l’humanité donc un rêve collectif de partage et d’oasis sur terre.

Moi qui suis une fada des connaissances, je me suis même souvent mis une telle pression car il y a tellement de domaine, tellement de savoir, le corps physique, le corps astral enfin déjà rien que toute la nature humaine, et en plus moi j’aime plein de choses, alors toutes les techniques de peinture, les plantes, l’électricité….

Mais attention, parfois on se perd dans tous nos savoirs et nous ne vivons plus, réellement, oui oui cela m’est arrivé, on s’oublie, la belle personne que nous sommes à l’intérieur.

J’ai toujours eu de la chance dans ma vie, j’ai toujours rencontré les personnes qui m’ont fait évoluer, oui même les personnes qui vu de l’extérieur m’ont fait du mal, comme donné des coups réel physiquement ou moralement, même eux m’ont fait évoluer. Car ma plus grande leçon de vie c’est Aime Toi, mais pour cela il est important d’oser être authentique, d’oser se dévoiler, d’oser mettre ses limites quitte à ce que l’autre nous aime plus, mais étant donné que nous avons tout à l’intérieur, c’est pas grave.

J’apprends, j’apprends tous les jours, à mettre en mots ce que je veux, ce que je ressens, et je vous assure c’est un exercice pas facile car souvent j’ai juste envie de retourner dans ma carapace…petit escargot que je suis. Mais il est bon de savoir que dans cette carapace, dans cette maison sur le dos, nous avons tout ce dont nous avons besoin ! Mais on peut partager ce que l’on est sans craindre.

De plus l’exemple de l’escargot est magnifique car c’est un être hermaphrodite, c’est a dire qu’il est capable de donner la vie tout seul. Attention je dis pas que nous avons besoin de personne pour avoir des enfants, je pense tout le contraire, car même un papa et une maman à mes yeux ne sont pas assez pour élever un enfant, car un petit à besoin en permanence d’attention. Car pour moi l’attention est la plus grande forme d’amour qu’un enfant puisse recevoir.

Dans l’attention j’y met de l’écoute, des limites, du partage. J’ai tellement vu des adultes vouloir absolument emmener leur enfant dans leur direction qui n’était pas forcément celui de leur enfant….Exemple leur faire faire de la moto, faire de l’avion, aller voir des voitures…enfin si l’on est attentif à l’enfant nous pouvons voir son centre d’intérêt et peut être aussi le respecter.

Alors en deux mots pour conclure, Qui suis-je ? Je me sens chaque jour différente, car je suis la vie et la vie est mouvement permanent. Je suis le cour de la vie qui chemine sur la terre telle la rivière.

Parfois il y a des grandes cascades, parfois une longue étendue d’eau plate……….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s